Conférence - Retour sur le Congrès de Tours - La naissance du PCF

Conférence Congrès de Tours

Conférence organisée par le CEMOA en partenariat avec l'Upop Aube

Retour sur le Congrès de Tours (25 au 30 décembre 1920)

La naissance du PCF


Mardi 14 décembre 2021 - 19 h

Conférence organisée par le CEMOA en partenariat avec l’Upop Aube

 

Animée par JEAN VIGREUX

Professeur d’Histoire contemporaine - Université de Bourgogne Franche-Comté

Directeur de la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon.

 

Le congrès, qui s’est tenu à Tours du 25 au 30 décembre 1920, représente un moment décisif pour la Gauche et le paysage politique français. Après la Grande Guerre et la Révolution russe, les perspectives font l’objet d’importants débats : réformisme ou révolution immédiate, adhésion à l’organisation de la IIIe Internationale dans la mouvance de la Révolution bolchevique ou adhésion à l’Internationale dite de Vienne qui a rompu avec la IIe Internationale qui n’a pas su empêcher la Guerre, compromis avec les institutions républicaines et les logiques électoralistes avec la mouvance radicale et donc les partis politiques nationalement institués, liaison avec les syndicats ouvriers, lutte classe contre classe ou convergence patriotique, pacifisme ou défense nationale, opposition à l’impérialisme colonial ou défense des intérêts nationaux au nom des missions « civilisatrices », telles sont notamment les options devenues clivantes. La résolution votée par la majorité des participants donne naissance au Parti communiste, tandis que les autres courants minoritaires de Longuet et Blum « gardent la vieille maison », la SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière) regroupant la majorité des élus.

Jean Vigreux, spécialiste de l’histoire du communisme rural et de la politisation des campagnes, mène également des recherches sur l’histoire des gauches européennes et l’histoire de la Résistance. Il anime une recherche particulière lancée par la SFHPo (Société Française d’Histoire Politique) qui fédère plusieurs équipes, institutions ou fondations[1], et dont les résultats seront notamment présentés lors du colloque scientifique international qui se tient à l’université de Tours du 1er au 3 décembre 2021. Il s’agit de revisiter le Congrès de Tours vu d’en bas, à partir des fédérations de la SFIO en 1920. L’Aube est partie prenante de cette recherche pour laquelle le CEMOA a apporté une contribution[2]. Jean Vigreux a publié, en novembre 2020, aux Éditions Universitaires de Dijon, un essai : Le Congrès de Tours 25 décembre-30 décembre 1920. Cet essai propose une histoire politique de l’organisation, mais également une histoire culturelle et sociale d’un phénomène politique qui a marqué durablement le XXème siècle. Il a également co-écrit avec Roger Martelli et Serge Wolikow, Le parti rouge, une histoire du PCF 1920-2020, Paris, A. Colin 2020.

Les participants à la conférence bénéficieront donc du fruit des dernières recherches sur le Congrès de Tours, tant au plan national que départemental. Une occasion à saisir pour découvrir ou mieux connaître le contexte singulier du département de l’Aube et les 3 délégués aubois qui ont participé au Congrès de Tours : Célestin Philbois (député), Émile Clévy (maire de Troyes), Auguste Angonin (un des fondateurs de La Dépêche de l’Aube).

 

Infos pratiques :

Mardi 14 décembre 2021 - 19 h

La présentation du pass sanitaire sera indispensable

Entrée gratuite et présentation du pass sanitaire

 

Aux Archives départementales de l’Aube,

131 rue Étienne Pédron Troyes. 



[1] MSH de Dijon, Fondation Jean Jaurès, Fondation Gabriel Péri

Affiche conférence - Congrès de Tours