Les fonds d'archives privées

180 J_fonds Vincent-Larcher

Les archives privées peuvent provenir de particuliers, d’entreprises, d’associations ou encore de syndicats. La collecte de ce type de fonds ne repose sur aucune obligation réglementaire. Elle s’opère à l’initiative du producteur, du fournisseur ou du service d’archives.

Ces différentes entrées sont alors qualifiées d’ « extraordinaires » en raison de leur caractère exceptionnel. Sur le plan pratique, l’entrée de ce type de document s’effectue par don, dépôt, legs, dation ou encore achat auprès de particuliers ou lors de ventes aux enchères. Remarquables par leur aspect historique, les typologies documentaires présentes dans ces fonds sont variées et inédites. Médailles commémoratives, échantillons textiles ou encore jeux de société peuvent ainsi être conservés au sein des collections des fonds privées.

Les conditions de communicabilité et de reproduction appliquées aux archives privées peuvent être définies par le propriétaire du fonds. Par conséquent, la consultation de certains documents peut nécessiter une demande de dérogation. Si cela n’est pas le cas, les délais applicables reprennent ceux des archives publiques.

Référencés au sein de la série J, les fonds d’archives privées constituent une source complémentaire aux archives publiques, et souvent unique. Ils apportent un autre regard sur l’histoire économique, sociale et culturelle  du département de l’Aube.

Dans le cadre de plusieurs opérations de collecte lancées depuis 2016, la direction des Archives et du Patrimoine s’est enrichie de plusieurs fonds de maîtres verriers aubois. Ces derniers rassemblent à la fois documents d’archives et vitraux et nécessitent  un traitement particulier en lien avec la Cité du Vitrail avant de pouvoir être définitivement communicables.

Plus récemment, les Archives départementales de l’Aube ont acquis un fonds relatif à la Résistance dans le département. Ces archives, qui représentent 6,7 mètres linéaires, font actuellement l’objet d’un classement. Après traitement, elles seront librement consultables en salle de lecture en accord avec les délais de communicabilité règlementaires. En lien avec le musée de la Résistance de l’Aube situé à Mussy-sur-Seine, les Archives départementales de l’Aube pourront également être amenées à effectuer une campagne de numérisation et de mise en ligne.

180 J_fonds Vincent-Larcher_2