Direction des Archives et du Patrimoine

Accueil > Espace enseignants > En classe > Templiers, une histoire, notre trésor > Résumé d'une histoire d'hommes exceptionnels

Espace enseignants

Les Templiers. Résumé d'une histoire d'hommes exceptionnels

Anciens palais des comtes de Champagne (Xe/XIe siècle),  actuelle place de la Tour. C’est là que les templiers champenois ont été emprisonnés  après 1307.

Le 22 mars 1312, la bulle Vox in excelso, promulguée par le pape Clément V au concile de Vienne, supprime l’ordre du Temple fondé en 1118 par le seigneur champenois Hugues de Payns. Deux siècles durant lesquels l’histoire de ces moines-soldats est étroitement liée à celle du comté de Champagne.

Dès 1125, le comte Hugues Ier en personne gagne Jérusalem et revêt les habits de l’ordre créé par son vassal.

C’est dans la cathédrale de Troyes qu’un concile provincial valide en 1129 la Règle de la pauvre chevalerie du Temple. Simultanément, saint Bernard, abbé de Clairvaux, prend la plume pour encourager et justifier dans son De laude novae militiae la mission qui incombe aux chevaliers du Christ.

Tout au long des XIIe et XIIIe siècles, les comtes et la plupart des lignages de Champagne (Brienne, Joinville, Dampierre, Villehardouin, Chappes, Traînel, etc.) seront de toutes les croisades.

Enfin, c’est à l’instigation de Philippe le Bel, le propre époux de la dernière comtesse de champagne, Jeanne de Navarre, que les Templiers sont arrêtés à l’aube du 13 octobre 1307, emprisonnés, jugés et son dernier grand maître finalement condamné au bûcher le 18 mars 1314. 

Chronologie

  • 1099, les croisés prennent Jérusalem, mais la sécurité des pèlerins en Terre sainte n’est pas garantie. 
  • 1118, Hugues de Payns et ses hommes fondent l’Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ qui prend le nom de Chevaliers du Temple de Jérusalem. 
    Les Templiers sont reconnus officiellement par le pape Honorius II.
  • 1127 - Hugues de Payns et ses compagnons, assurent la protection des pèlerins se rendant à Jérusalem, puis repartent en France où ils agrandissent leur Ordre 
  • 1129 - Concile de Troyes. Hugues de Payns demande l’aide de Bernard de Clairvaux. La règle de l’ordre du Temple est approuvée.
  • A la fin du XIIIe siècle, près de neuf mille commanderies ont été érigées en Terre sainte mais aussi en Occident. L’architecture et la vie des ces lieux s’inspirent de la simplicité cistercienne et reflètent le modèle de la société médiévale. Les Templiers sont à la fois des moines et des chevaliers. En Occident, les Templiers noirs pratiquent le commerce, l’artisanat et l’agriculture.
  • Durant les deux siècles d’existence du royaume de Jérusalem, les Templiers participent aux sept croisades.
  • 1291 – Chute de Saint-Jean d’Acre, la dernière place forte d’Orient. L’ordre du Temple se replie sur Chypre. La fin des croisades remet en question l’utilité de l’Ordre, par ailleurs victime de rumeurs.
  • 1307 – Philippe le Bel fait arrêter tous les Templiers de France. Instrument du pouvoir pontifical, obstacle au développement du pouvoir central, le procès de l’ordre du Temple doit être replacé dans le contexte du bras de fer qui oppose alors Philippe le Bel à la papauté.
  • 1312 (22 mars) : dissolution officielle de l’ordre du Temple par le pape Clément V.

Espace personnel
Département de l'Aube
Direction des Archives et du patrimoine

131, rue Etienne Pédron
10000 Troyes
Tél. 03 25 42 52 62
Fax. 03 25 42 52 79
Plan d'accès
Nous contacter
Informations pratiques