Les cisterciens et la couleur

Michel Pastoureau, historien médiéviste est spécialiste de la symbolique des couleurs, des emblèmes, et de l'héraldique. Il est l’auteur d’une quarantaine d'ouvrages, dont certains traduits dans plusieurs langues sont consacrés à l'histoire des couleurs, des animaux et des symboles. Il a reçu en 2010 le prix Médicis essai pour son ouvrage Les Couleurs de nos souvenirs. Son dernier livre Le roi tué par un cochon, est paru aux éditions du Seuil en 2015.

Michel Pastoureau, rappellera la vision de l’homme du Moyen-Âge sur la lumière et la couleur : est-elle une émanation de Dieu ou matière, simple enveloppe qui recouvre les objets et les corps ? Cette question essentielle a divisé les théologiens du XIIe siècle, entre les prélats comme Suger, le célèbre abbé de Cluny, qui préconise les couleurs et des prélats chromophobes comme saint Bernard. Au final, l’abbé de Clairvaux imposera sa vision singulière à l’ensemble de l’ordre cistercien pour tout ce qui touche à l’art, notamment dans le vitrail et l’enluminure.