Les antichambres de la mort. L'internement en France et dans l'Aube durant la seconde Guerre mondiale

Les antichambres de la mort

Présentation générale

L’exposition Les antichambres de la mort raconte l’épisode noir des camps de déportation et d’internement de la seconde Guerre Mondiale : Drancy, Compiègne et Royallieu, ainsi que les centres d’hébergement de l’Aube. L’État Français, en collaborant avec le Régime Nazi, aménage l’école troyenne Jules Ferry et l’ancienne abbaye de Clairvaux.

À travers des textes et des photographies d’époque, l’exposition explique comment les prisonniers sont accueillis dans les centres, la fouille de leurs affaires, les maladies et mauvaises conditions de détention. L’organisation quotidienne des camps est évoquée, entre auto-administration et brutalité.

Après la guerre, les centres d’internement sont ré-aménagés et des mémoriaux sont inaugurés.

Description matérielle de l’exposition

13 panneaux à fixation murale. Dimension : 80 x 60 cm.

 

Télécharger l'affiche de l'exposition

 

Visualiser quelques panneaux de l'exposition :

 

Visualiser le système d'installation :

 

Conditionnement de l'exposition : une caisse. Dimension : L. 61 x l. 15 x H. 81 cm

Conditionnement de l'exposition

Affiche. Antichambres de la mort